L’Érythrée et l'Ethiopie signent un accord de paix, sous l’égide du roi saoudien

Au terme de la cérémonie, le monarque saoudien a décerné aux deux dirigeants la médaille du roi Abdulaziz (la plus haute distinction du royaume).

L’Érythrée et l'Ethiopie signent un accord de paix, sous l’égide du roi saoudien

L'Erythrée et l'Ethiopie ont signé dimanche un accord de paix à Djeddah, en Arabie Saoudite.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki ont signé l'accord sous le patronage du roi saoudien Salman bin Abdulaziz, a indiqué l'agence de presse saoudienne officielle «SPA ».

La cérémonie de signature a été marquée par la présence de Mohammed bin Salman bin Abdulaziz, prince héritier d'Arabie saoudite, vice-Premier ministre et ministre de la Défense, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Abdullah bin Zayed.

Au terme de la cérémonie, le monarque saoudien a décerné aux deux dirigeants la médaille du roi Abdulaziz (la plus haute distinction du royaume).

Le Premier ministre éthiopien et le président érythréen sont arrivés en Arabie saoudite hier samedi, en vue de signer l'accord.

L’accord de paix entre dans le cadre des mesures positives prises pour mettre fin au conflit entre l’Éthiopie et l’Érythrée.

Officiellement, les deux pays ont rouvert mutuellement leurs frontières terrestres mardi, marquant ainsi la fin d’une des plus longues confrontations militaires en Afrique.

L’Érythrée a fait sécession de l’Éthiopie en 1993. De 1998 à 2000, les deux pays se sont mené une guerre sanglante au cours de laquelle environ 70 mille personnes ont péri des deux côtés.

Les deux hommes se sont rencontrés en juillet, promettant de réorganiser leurs relations. L’Érythrée a ouvert son ambassade à Addis-Abeba à la mi-juillet.

L’Éthiopie a rouvert son ambassade la semaine dernière à Asmara, la capitale érythréenne, après une rupture de 20 ans.AA


Mots-clés: ethiopie , erythrée

SUR LE MEME SUJET