Tunisie: L’état d’urgence prolongé d’un mois

La Tunisie évolue, depuis le mois de mai 2011, au rythme d’actes terroristes avec une escalade à partir de 2013, qui a fait des dizaines de victimes dans les rangs des militaires, policiers, civils et touristes étrangers.

Tunisie: L’état d’urgence prolongé d’un mois

Le président tunisien, Béji Caid Essebsi, a décidé la prolongation d’un mois, de l’état d’urgence, sur l’ensemble du territoire, à compter de demain mercredi, jusqu’au 6 décembre prochain, indique un communiqué de la présidence de la République. 

« La décision est intervenue après concertation avec le Chef du gouvernement, Youcef Chahed et le président de l’Assemblée des représentants du Peuple (ARP, parlement) autour de questions relatives à la sécurité nationale », lit-on dans le communiqué, dont Anadolu a eu copie. 

A la fin de l’année 2015, l’état d’urgence a été décrété en Tunisie à la suite d’un attentat terroriste. L’état d’urgence a été renouvelé depuis à maintes reprises, dont la dernière en date remonte à un mois, le 5 octobre écoulé. 

Le lundi 29 octobre, 20 personnes, dont 15 policiers, ont été blessés dans un attentat-suicide commis par une femme près d’une patrouille de sécurité dans La principale artère de la capitale Tunis. 

La Tunisie évolue, depuis le mois de mai 2011, au rythme d’actes terroristes avec une escalade à partir de 2013, qui a fait des dizaines de victimes dans les rangs des militaires, policiers, civils et touristes étrangers. 

L’état d’urgence octroie au ministre de l’Intérieur des prérogatives exceptionnelles, s’agissant, notamment, de l’interdiction des réunions, l’imposition de couvre-feu, le contrôle des médias, des publications et des spectacles sans l’obtention d’une autorisation judiciaire préalable. AA


Mots-clés: état d'urgence , tunisie

SUR LE MEME SUJET