Ouïghours détenus dans des camps de concentration: Amnesty international appelle l’ONU à agir

Amnesty international a appelé le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à envoyer une délégation d’observateurs en région autonome de Xinjiang en Chine où plus d’un millions de musulmans Turcs Ouïghours sont détenus dans des camps de concentration

Ouïghours détenus dans des camps de concentration: Amnesty international appelle l’ONU à agir

 

Amnesty international et certaines ONG ont appelé le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à envoyer une délégation d’observateurs en région autonome de Xinjiang en Chineplus d’un millions de musulmans Turcs Ouïghours sont détenus dans des camps de concentration.  

Amnesty international, Human Rights Watch, le Congrès mondial ouïghour et plusieurs ONG à l’échelle régionale et internationale ont publié un communiqué conjoint appelant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à agir contre les violations des droits de l’homme contre les musulmans ouïghours.

Le texte appelle à l’envoi d’une délégation d’observateurs pour que le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme puisse faire la lumière sur les réalités concernant la situation des Ouïghours et autres musulmans dans les camps de concentration et les exposer à la prochaine session.

Le communiqué souligne que la Chine doit autoriser cette délégation à procéder à des observations « sans contrôle, indépendantes et sans limite ».

Il appelle aussi la Chine à respecter les droits de l’homme « dans les normes les plus élevées » et à remplir les responsabilités qui découlent de l’adhésion de Pékin au conseil.

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Hami Aksoy avait déclaré avant-hier que les politiques systématiques d’assimilation des autorités chinoises contre les Turcs Ouïghours étaient une très grande honte pour l’humanité.

Il avait appelé les autorités chinoises à respecter les droits de l’homme fondamentaux des Turcs Ouïghours et à fermer les camps de concentration.

« Nous attendons des autorités chinoises qu’elles tiennent compte de la réaction de l’opinion publique turque au sujet des graves violations des droits de l’homme » avait-il assuré.

Un projet de loi sur lequel des discussions continuent au Congrès américain, appelle à des sanctions contre la Chine pour les graves violations des droits de l’homme contre les Turcs Ouïghours.



SUR LE MEME SUJET