Pentagone: Les opérations militaires avec Ankara nullement affectées par la tension diplomatique

Le Département d’Etat des Etats-Unis (Pentagone) a annoncé, mardi, que les opérations militaires américaines n’étaient pas affectées par la tension diplomatique avec la Turquie.

Pentagone: Les opérations militaires avec Ankara nullement affectées par la tension diplomatique

Le Département d’Etat des Etats-Unis (Pentagone) a annoncé, mardi, que les opérations militaires américaines n’étaient pas affectées par la tension diplomatique avec la Turquie. 

Le porte-parole du Pentagone, Rob Manning, a indiqué, lors d'un débriefing tenu à Washington, que «par rapport aux évolutions diplomatiques en Turquie, le Département d’Etat (américain) présente les dernières évolutions à cet égard, mais nous affirmons que la Turquie est un allié fort de la Coalition (internationale anti-Daech), et un allié proche à l’OTAN (Organisation du traité de l’atlantique du nord) ». 

«Je peux confirmer que ces développements n’ont pas affecté nos opérations ni nos équipes. Cependant, la base turque d'Incirlik poursuit la mise en œuvre de son rôle important dans le soutien des efforts de l’OTAN et de la Coalition », a-t-il poursuivi. 

Le porte-parole américain a affirmé que les opérations de «la Coalition internationale de lutte contre Daech, lancées depuis la base d'Incirlik, ainsi que depuis d’autres installations turques, sont pleinement soutenues et étroitement coordonnées par nos partenaires turcs, et que la coordination se poursuivra s'agissant de nos activités conjointes et distinctes ». 

L’ambassade des Etats-Unis à Ankara avait annoncé, dimanche, la suspension de toutes les opérations de visas dans son siège et dans tous les consulats américains en Turquie, excepté «les immigrants ». 

L’ambassade turque à Washington a immédiatement répondu de même à la décision américaine, annonçant à son tour la suspension de l’octroi de visas aux citoyens américains dans son siège et dans tous les consulats turcs aux Etats-Unis. 

Ces évolutions interviennent, quelques jours après que le Parquet Général d’Istanbul ait ordonné, dans le cadre de l'enquête sur l'organisation terroriste guléniste (FETO), l'arrestation de l’employé du consulat américain à Istanbul, Metin Topuz, dont des liens avaient été découverts avec plusieurs anciens responsables de la police et de la justice poursuivis en justice, pour "espionnage", "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel" et "tentative de renversement de la République de Turquie". 

Sur ce, le département d'Etat américain avait réagi. Le ministère turc des Affaires étrangères avait alors annoncé que "ladite personne place en garde-à-vue le 25 septembre 2017 pour des crimes liés au terrorisme et arrêtée par la suite, n'est pas un employé inscrit sur la liste officiel du personnel du Consulat américain et ne possède aucune immunité diplomatique ou consulaire".

Hier lundi, le Parquet Général d’Istanbul avait annoncé qu’une deuxième personne, un employé n'étant pas un personnel diplomatique du Consulat américain d’Istanbul, nommée N.M.C, a été convoquée pour être interrogée dans le cadre de la même enquête.

AA avec TRT



SUR LE MEME SUJET