Ambassadeur turc: Le PYD/YPG ne représente pas les Kurdes syriens

Dans l'article qu'il a rédigé pour Wall Street Journal, l'ambassadeur de Turquie à Washington, Kilic a critiqué les propos de l'écrivain français, Bernard Henry-Lévy, concernant l'opération Rameau d'olivier

Ambassadeur turc: Le PYD/YPG ne représente pas les Kurdes syriens

L'organisation terroriste PYD/YPG ne représente pas les Kurdes syriens, a déclaré l'ambassadeur de Turquie à Washington, Serdar Kilic.

Dans son article intitulé «Levy a tort. La Turquie aide les Kurdes syriens», publié mardi par "Wall Street Journal", l'ambassadeur a critiqué les propos de l'écrivain français, Bernard Henry-Lévy, concernant l'opération Rameau d'olivier.

L'ambassadeur Kilic a affirmé que la branche syrienne du PKK, le PYD/YPG ne représente pas les Kurdes syriens, rappelant que 300 mille Syriens ont fui leurs cruautés, se réfugiant en Turquie.

«Lévy tente de légitimer le PYD/YPG comme le 'sauveteur de l'Occident', mais ignore les assassinats, l'oppression et le nettoyage ethnique qu'elle commet sur le territoire syrien», a déclaré l'ambassadeur, rappelant que les violations des droits de l'Homme commis par le PYD/PKK sont rapportées par des organisations indépendantes telles que Amnesty International et Human Rights Watch.

Le but de l'opération Rameau d'olivier lancée le 20 janvier par la Turquie est d'éliminer les terroristes à Afrin et de rendre la région aux Kurdes syriens qui ne partagent pas «l'idéologie sanglante» du PYD/YPG, a insisté Kilic.

L'ambassadeur a souligné que la Turquie ne permettra jamais qu'une région à ses frontières, soit source d'attaques terroristes contre ses citoyens.

«La Turquie a été le premier pays à mener une opération terrestre en Syrie contre l'organisation terroriste Daech, durant le Bouclier de l'Euphrate», a-t-il rappelé, ajoutant que les régions libérées sont devenues des havres de paix.

«La Turquie a le même objectif à Afrine, a-t-il poursuivi. Ignorer l'oppression visant les vrais propriétaires de la Syrie, et encourager les organisations terroristes à s'emparer de plus de zones, renforcera les causes et origines de l'émergence de Daech.»

L'écrivain français Lévy avait soutenu, dans un article publié par le "Wall Street Journal", que la Turquie «ferait un nettoyage ethnique avec l'opération Rameau d'olivier».

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET