Trump : Notre attachement à l’OTAN est encore très fort

Le président américain, Donald Trump, a indiqué, jeudi, que l’attachement de son pays à l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) est encore très fort

Trump : Notre attachement à l’OTAN est encore très fort

Le président américain, Donald Trump, a indiqué, jeudi, que l’attachement de son pays à l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) est encore très fort. 

La déclaration de Trump intervient dans un contexte marqué par les informations diffusées sur sa menace de se retirer de l’Organisation, en raison d’un différend sur les dépenses militaires. 

Le président américain a ajouté, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion à huis-clos dans le cadre du sommet de l’OTAN, « j’ai dit aux membres participants au sommet de l’année dernière qu’il faut augmenter le budget des dépenses ». 

Il a souligné, dans ce contexte, que « 29 pays ont décidé d'augmenter leurs dépenses » et que son pays paye environ 90% du budget de l’OTAN. 

L’OTAN n’a dans l'immédiat émis aucun commentaire sur la déclaration du président américain. 

Plus tôt dans la journée, Trump avait menacé de retirer son pays de l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN), si les pays membres ne tiennent pas à leurs engagements relatifs aux cotisations militaires faites à l’Organisation. 

Des sources de l’OTAN avaient indiqué que les dirigeants des pays membres étaient mécontents à l’égard de l’escalade du président américain. 

Ce différend avait causé la suspension provisoire de la réunion exceptionnelle des dirigeants de l’OTAN avec l’Ukraine et la Géorgie. 

Trump avait appelé les pays membres, dans un post sur Twitter avant la réunion exceptionnelle, à tenir à leurs engagements concernant l’augmentation des dépenses militaires, estimées à 2% du PIB. 

Les dirigeants des pays membres de l’OTAN avaient assuré, mercredi dans un communiqué conjoint, être engagés à élever les dépenses militaires à au moins 2% d’ici 2024. Ils ignorent, cependant, la demande de Donald Trump d’augmenter les dépenses à 4%.

D’autre part, le président Trump a fait savoir que les leaders de l’Otan l’ont remercié pour son prochain entretien avec le chef d’Etat russe Vladimir Poutine.

Le président de la République française Emmanuel Macron s’est exprimé concernant les allégations selon lesquelles Donald Trump allait se retirer de l’Otan.

« Trump ne m’a jamais dit à moi ni lors des réunions, qu’il se retirerait de l’Otan » a déclaré Macron.

Animant une conférence de presse à Bruxelles, capitale de la Belgique, Macron a fait savoir que l’union au sein de l’Otan ne serait possible que lors les responsabilités sont partagées entre les pays membres.

Macron a précisé que l’objectif était d’atteindre jusqu’en 2024, les 2 % du produit intérieur brut, pour les dépenses liées à la défense.

En réponse à une question l’interrogeant sur les déclarations de Donald Trump selon lesquelles il fallait augmenter les dépenses pour la défense.

« On parle d’une sécurité collective. Peut-on minimiser ces chiffres ? Non. On ne peut pas minimiser les dépenses pour la défense »

Macron a déclaré que la hausse de 2 à 4 % des dépenses pour la défense proposée par le président américain, ne pouvait pas se faire tout de suite et qu’il fallait du temps pour cela.

« Je ne suis pas sûr que cela est une bonne chose » a dit Macron concernant la hausse de la dépense pour la sécurité.

Macron a précisé qu’un accord a été établi avec tous les pays au sujet de la hausse de la dépense pour la défense.

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET