• VIDEOS

Sille: À la croisée des cultures d’Anatolie

Les sources historiques mettent en lumière la coexistence de différentes cultures dans le quartier de Sille qui revêt une importance particulière pour les civilisations d'Anatolie

Sille: À la croisée des cultures d’Anatolie

Avec son église Aya (Sainte) Elena, ses mosquées, ses ponts et ses maisons, le quartier de Sille du district de Selçuklu (Konya, Centre) qui renferme des vestiges des périodes romaine, byzantine, seldjoukide et ottomane, est le lieu de rencontre entre plusieurs cultures.

Les sources historiques mettent en lumière la coexistence de différentes cultures dans le quartier de Sille qui revêt une importance particulière pour les civilisations d'Anatolie.

Centre de naissance du christianisme primitif, le quartier de Sille abrite l’église Aya Helena, dont les murs et fenêtres reflètent les traces de la période romaine.

Construite en 327 après JC sur ordre de la mère de l'empereur byzantin Constantin, Helena, l’église suscite l’intérêt de nombreux visiteurs, impressionnés par l’architecture de l’église inspirée des temples sculptés à l’époque du christianisme primitif.

En outre, des œuvres turco-islamiques appartenant à l’époque des seldjoukides ou de l’Empire Ottoman, dont des mosquées, des bains publics (hammams), des fontaines et des ponts se trouvent également dans le quartier historique. 

La mosquée Çay, construite au XIXe siècle, abrite les plus beaux joyaux de charpenterie sur le" mihrab" (indication du sens de la prière) et le "minbar" (chaire où se tient le discours). 

La mosquée Karataş, dont l’année de construction est inconnue, abrite également de riches décors en bois. 

Dans le hammam, Hacı Ali Ağa, construit en 1884, se trouve des sections réservées soit aux femmes soit aux hommes, ainsi qu’un réservoir d'eau et une inscription ottomane. Depuis sa restauration, le bain public est mis au service du tourisme. 

Seuls 1 496 personnes vivent dans ce quartier historique où se trouvent quatre grands cimetières musulmans et d’autres plus petits non musulmans.

Sille, connue pour sa poterie et la confection des tapis est un centre riche en arts. 

Point de rencontre de différentes cultures, le quartier attire l’attention de nombreux touristes locaux et étrangers. 

AA



SUR LE MEME SUJET