• VIDEOS

"Je jouerais un rôle plus efficace dans les politiques monétaires si je remporte la présidentielle"

Erdogan a accordé une interview à la chaîne de télévision Bloomberg à Londres, capitale de l’Angleterre, dans le cadre de sa visite dans ce pays. Il a évalué l’économie turque et les élections anticipées qui auront prochainement lieu le 24 juin

"Je jouerais un rôle plus efficace dans les politiques monétaires si je remporte la présidentielle"

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a fait savoir qu’il pourrait jouer un rôle plus efficace dans les politiques monétaires au cas où il remporte la présidentielle.

Erdogan a accordé une interview à la chaîne de télévision Bloomberg à Londres, capitale de l’Angleterre, dans le cadre de sa visite dans ce pays. Il a évalué l’économie turque et les élections anticipées qui auront prochainement lieu le 24 juin.

« Qui est-ce que le peuple tiendra pour responsable au sujets des politiques monétaires? Comme ils demanderont des comptes au président, nous sommes obligés de donner une image de président efficace dans les politiques monétaires » a affirmé le président turc.

Il a souligné que cette efficacité du président, est un changement important.

« Cela peut déranger certains, mais nous sommes obligés. Celui qui doit rendre des comptes aux citoyens, est celui qui dirige le pays » a précisé Erdogan.

« Actuellement, nous avons de bonnes relations avec la banque centrale, cela continuera dans la même direction. Nous ne sommes pas nouveau dans la direction du pays, ce n’est pas la première fois que nous prenons possession des fonctions ; Nous dirigeons le pays sans interruption depuis 16 ans » a martelé le chef d’Etat turc Erdogan en réponse à la question lui demandant comment seront ses relations avec l’administration de la banque centrale.

Notant que le président aura un rôle plus efficace dans les politiques monétaires, Erdogan a fait savoir qu’ils appliquent et appliqueront en Turquie les principes de gestions des politiques monétaires appliquées au niveau international.

« Ce type de gestion sera en Turquie, le même que celui aux Etats-Unis et en Europe. Ce qui est légitime pour eux, ne peut pas être illégitime pour nous. Nous ne ferons jamais perdre à notre pays » a conclu le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan.



SUR LE MEME SUJET