"La Turquie peut devenir le centre de la finance islamique" (Banque de développement islamique)

Le vice-président du Département des Finances de la Banque islamique de développement (BID), Zamir Iqbal, a déclaré mercredi que la Turquie dispose du potentiel pour devenir un centre mondial de la finance islamique.

"La Turquie peut devenir le centre de la finance islamique" (Banque de développement islamique)

Le vice-président du Département des Finances de la Banque islamique de développement (BID), Zamir Iqbal, a déclaré mercredi que la Turquie dispose du potentiel pour devenir un centre mondial de la finance islamique.

"La Turquie a pris plusieurs initiatives dans le domaine de la finance islamique, ce qui lui a conféré une position importante dans ce secteur", a indiqué Iqbal dans une interview accordée à Anadolu, à Kazan, la capitale du Tatarstan.

Le responsable de la BID a en effet souligné les atouts dont jouit la Turquie : sa position géographique stratégique proche de l’Europe, son secteur bancaire solide qui cherche à se développer sur de nombreux marchés internationaux, ainsi que le soutien apporté par l'Etat au secteur.

Zamir Iqbal a à cet effet salué les mesures positives prises par la Turquie dans le domaine de la finance islamique.

"Ankara apporte un soutien à la Banque mondiale dans ce domaine, et le Centre international de développement de la finance islamique (qui est une filiale du Groupe de la Banque mondiale) a été ouvert à la Bourse d'Istanbul ", a-t-il noté.

La BID qui a financé 483 projets turcs, à ce jour en Turquie, s'emploie à accroître son soutien à Ankara.

La Banque estime que l'économie turque est forte et robustes, et qu’elle a réussi à résister aux défis difficiles et imprévus.

La Turquie a réalisé un taux de croissance de 7,4% en 2017, se plaçant en tête des pays du G-20, qui représentent 85% de l'économie mondiale.

La Banque islamique de développement est une banque multilatérale basée en Arabie saoudite. Elle a été créée en 1973 et a lancé ses activités en 1975 en vue de promouvoir le développement économique et le progrès social de ses Etats membres et des communautés musulmanes dans les pays non membres, conformément aux principes de la finance islamique. 

AA



SUR LE MEME SUJET