Sommet de la francophonie : Macron appelle à la révision de la charte de la francophonie

Le président français Emmanuel Macron a appelé, jeudi, à la révision de la charte de la francophonie, à l'occasion de son discours à l'ouverture du 17e sommet de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) à Erevan

Sommet de la francophonie : Macron appelle à la révision de la charte de la francophonie

Le président français Emmanuel Macron a appelé, jeudi, à la révision de la charte de la francophonie, à l'occasion de son discours à l'ouverture du 17e sommet de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) qui se tient à Erevan en Arménie les 11 et 12 octobre.

S'exprimant en vidéo-streaming transmis en direct sur internet, le président français a souligné la nécessité d'adapter la charte de la francophonie aux exigences du 21e siècle. Cette charte fut adoptée par le VIIe Sommet de la Francophonie (14-16 novembre 1997, Hanoi, Vietnam). Elle a été révisée par la XXIe Conférence ministérielle de la Francophonie (23 novembre 2005, Antananarivo, Madagascar).

Macron a insisté dans son discours que "la francophonie doit rester féministe" et salué "le courage et les efforts" fournis par le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, en matière des droits des femmes et d'égalité entre les deux sexes.

Il a également souligné que le français est une langue d'échange qui ne cherche pas à écraser les autres langues, mais qui se "nourrit des autres langues".

"Sans les autres langues le français n'existe pas", a-t-il précisé, soulignant l'importance de la traduction pour la compréhension et les échanges.

Le président Macron a également précisé que la langue française entérine des valeurs que les francophones doivent défendre au niveau international, affirmant qu'il y a tant à faire pour être mieux écoutés.

"Nous avons tant en commun et tant à faire", à-t-il affirmé en présence de plus de 30 chefs d'Etats et de gouvernements ayant en partage le Français.

Un nouveau secrétaire général sera élu lors de ce sommet. Sont candidates, la secrétaire générale sortante de l'OIF, Michaëlle Jean et l'actualle ministre rwandaise des AE, Louise Mushikiwabo. 

Le prochain sommet aura lieu en Tunisie en 2020. Il coïncide avec le 50e anniversaire de l'organisation. 

L'OIF compte 54 pays-membres de plein droit, 26 membres observateurs et 4 pays associés. Selon les chiffres de l'OIF, le français est la 5ème langue la plus parlée au monde, (après le chinois, l’anglais, l’espagnol et l’arabe), avec 300 millions de locuteurs.

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET