​Palestine : une jeune fille de 11 ans fait peur à Tel Aviv !

La jeune Janna (11 ans), cousine de la Palestinienne Ahed al-Tamimi, lauréate du prix Handhala du courage et actuellement en détention, est considérée comme «la prochaine menace pour la sécurité d'Israël»

​Palestine : une jeune fille de 11 ans fait peur à Tel Aviv !

La jeune Janna, cousine de Ahed al-Tamimi, symbole de la résistance palestinienne, lauréate du prix Handhala du courage et actuellement détenue par Israël, est considérée comme «la prochaine menace pour la sécurité d'Israël». 

Selon la chaîne israélienne «Kanal 2», Janna, âgée de 11 ans et habitante du village de Nabi Salih (Cisjordanie), a été déclarée ainsi dans un rapport du ministère des Affaires stratégiques d'Israël. 

Selon ce rapport, Janna deviendrait la «copie» de sa cousine Ahed el-Tamimi, «la courageuse fille palestinienne», qui s'est opposée aux militaires israéliens lors de l'arrestation de son frère en 2012. 

Janna, qui habite non loin du mur de séparation et de la place où se tiennent les manifestations à l'encontre des colons israéliens, filme et photographie, depuis ses 7 ans, les militaires israéliens qui violent ouvertement les droits des Palestiniens. 

Les photos et vidéos de la jeune fille, diffusées sur internet, sont consultées par des dizaines de milliers de personnes qui sont ainsi témoins des innombrables violations des droits commises par Israël. 

Pour ces raisons, Israël considère que cette enfant, de 11 ans seulement, constitue un «danger». 

- «J'ai décidé de devenir la voix des enfants de ma patrie» 

Dans un entretien avec Anadolu, Janna a confié qu'elle a photographié les interventions des militaires israéliens, l'utilisation des armes et du gaz lacrymogène, l'arrestation des Palestiniens, les tortures exercées sur le peuple ainsi que la mort de nombreux d'entre eux. 

C'est l'oncle de Janna qui lui a enseigné très jeune comment filmer et photographier les évènements qui surviennent lors des différentes manifestations. 

« J'ai décidé de devenir la voix des enfants de ma patrie », indique Janna, née aux Etats-Unis, qui diffuse ses photos et vidéos sous-titrées en anglais. 

« Je travaille comme une journaliste. Je ne fais rien d'illégal mais les colons me voient comme un danger. C'est leur problème, pas le mien. Tout ce que je fais est légal. Ce sont eux qui violent le droit », a t-elle déplorée. 

Qualifiée sur les réseaux sociaux de «plus jeune journaliste au monde», Janna a partagé n'avoir aucune crainte des missiles et des gaz lacrymogènes utilisés par les Israéliens. 

« J'affirme aux colons que 'Les enfants palestiniens continueront de défendre leur cause et leurs terres pour vivre librement et avec leur honneur'. Moi je lutte contre cette occupation par des moyens totalement légaux. Le rapport me concernant et diffusé par Israël est une provocation. Les militaires israéliens viennent sur nos terres. Ce n'est pas nous qui allons vers eux. Ils ont tué mon oncle et mes amis. Ils ont arrêté les gens que l'on aime. Ahed, la fille de ma tante. Ma précieuse amie qui est comme une sœur pour moi. Elle est actuellement en détention parce qu'elle a « renvoyé » de nos terres les militaires israéliens, à l'origine de la mort de nos enfants », s'est indignée Janna. 

- « Nous sommes des enfants qui ne peuvent vivre leur enfance » 

Janna, en sixième dans l'une des écoles de Ramallah, a partagé que le seul souhait des enfants palestiniens est de vivre librement, en paix et en sécurité à l'instar des enfants du monde. 

« Nous sommes des enfants qui ne peuvent vivre leur enfance. Les colons nous ont tout volé. Ils ont détruit nos vies. Je souhaite que les générations futures vivent leur enfance dans la paix comme tous les enfants du monde », a partagé la jeune fille qui souhaite devenir journaliste afin d’exposer au monde entier les difficultés qu'endurent le peuple palestinien. 

Détentrice d'un prix décerné l'an dernier par l'Association des Affaires Religieuses dans le cadre des Prix de Bonté Internationale, Janna a confié que le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, qu'elle a rencontré lors de la remise du prix, lui a indiqué qu'il espère visiter une Palestine libérée. 

- « Tel Aviv a peur d'une fille » 

La mère de Janna, Neval al-Tamimi, inquiète pour l'avenir de sa fille, s'est indignée des violations des droits commises par les Israéliens et a souligné que le rapport est une provocation. 

D'un autre côté, Luisa Morgantini, ancienne Vice-présidente du Parlement Européen, qui a rendu visite à Janna, a exprimé sa fierté face à cette jeune fille « membre d'une génération qui lutte à travers des moyens pacifiques et modernes ». 

« Ses travaux dans le domaine médiatique sont remarquables. Ils permettent de remettre en cause ce portrait de « terroristes » qu'Israël tente de dresser au sujet des Palestiniens », a t-elle indiqué. 

« Janna est parvenue à alerter les communautés du monde entier », a indiqué Morgantini, qui a appelé la communauté internationale à faire le nécessaire pour mettre un terme à la violation des droits en Palestine.



SUR LE MEME SUJET