ONG : 52 Palestiniennes croupissent dans les geôles israéliennes

Les soldats israéliens agressent les Palestiniennes depuis les premiers instants de leur arrestation, selon la Fondation « Addhamir (Conscience) pour la protection du prisonnier et des droits de l’Homme »

ONG : 52 Palestiniennes croupissent dans les geôles israéliennes

La Fondation palestinienne « Addhamir (Conscience) pour la protection du prisonnier et des droits de l’Homme » a annoncé que les autorités israéliennes « séquestrent 52 femmes palestiniennes dans leurs établissements pénitentiaires dans des conditions d’arrestation difficiles ». 

L’organisation non-gouvernementale a indiqué dans un rapport publié récemment que parmi les personnes incarcérées figure une jeune fille âgée de moins de dix-huit ans. 

Les femmes incarcérées dans la prison de HaSharon (nord d’Israël) refusent de sortir dans la cour de l’établissement en signe de protestation contre l’activation des caméras de surveillance. 

Selon des organisations palestiniennes qui évoluent dans le domaine de défense des droits de l’Homme, les autorités pénitentiaires ont lancé l’utilisation des caméras de surveillance depuis le 5 septembre écoulé. 

L’administration de la prison avait installé les caméras dans la salle de promenade quotidienne depuis plusieurs années dans l’établissement de HaSharon. Les caméras ont couvertes après une série de protestations mais ont été réactivées récemment. 

Sahar Francis, directrice de la Fondation « Addhamir » a déclaré que les « soldats israéliens agressent les femmes palestiniennes depuis les premiers instants de leur arrestation ». 

Selon la fondation, « les autorités israéliennes ont arrêté quelque 10 mille Palestiniennes depuis 1967 ». 
Les autorités israéliennes ont interpellé 516 femmes depuis l’année 2015, dont 90 depuis le début de l’année en cours. 

Actuellement, les autorités israéliennes arrêtent plus de six mille Palestiniens dans leurs geôles, dont 52 femmes et 200 enfants. AA



SUR LE MEME SUJET