Tourisme médical en Turquie: 700 mille visiteurs en 2017

Le tourisme médical est devenu un secteur en plein essor en Turquie avec 700 mille personnes qui ont visité le pays, à cet effet, l'année dernière

Tourisme médical en Turquie: 700 mille visiteurs en 2017

Le tourisme médical est devenu un secteur en plein essor en Turquie avec 700 mille personnes qui ont visité le pays, à cet effet, l'année dernière, a déclaré Ali Emre Kodan, le président d'Istanbul International Health Tourism Association (ISTUSAD).

"Beaucoup de gens viennent en Turquie en raison du coût, de la qualité, de la période d'attente et des installations [dans le secteur de la santé]", a-t-il expliqué à Anadolu.

Chiffre à l'apuui, le responsable turc a montré la progression du secteur qui a décuplé en 10 ans. En 2008, la Turquie avait en effet accueilli 75 mille visiteurs pour le tourisme médical. "Nous prévoyons 850 mille visiteurs pour le tourisme médical en 2018, et [le chiffre] pourrait approcher le million", a-t-il estimé.

La Turquie fournit des traitements de meilleure qualité à moindre coût par rapport à l'Europe et aux États-Unis et d'autres pays occidentaux. Certaines chirurgies sont à 90% moins chères que les autres pays.

"Le coût de l'angiographie est de 47 000 $ au États-Unis, 13 000 dollars (USD) à Singapour, 11 000 dollars (USD) en Inde et 10 000 dollars (USD) en Thaïlande, alors qu'il n'est que de 5 000 dollars (USD) en Turquie", a expliqué Kodan.

De même, la chirurgie de la valvule cardiaque est de 150 000 $dollars (USD) aux États-Unis et de 17 000 dollars (USD) en Turquie, a-t-il ajouté.

Le responsable turc a souligné qu'en Turquie, le temps d'attente des patients était au maximum de deux semaines (hormis des transplantations), mais ce processus pourrait atteindre 18 mois dans les pays occidentaux.

Les visiteurs viennent pour la plupart des pays de l'Europe, de la Russie, des républiques turcophones et des pays du Golfe. Les destinations privilégiées sont Istanbul, la ville balnéaire méditerranéenne d'Antalya et la capitale Ankara, a noté Kodan.

La Turquie est souvent prisée pour les traitements des maladies oculaires et des maladies gynécologiques. Les établissements sanitaires turcs sont également privilégiés pour leurs services de médecine interne et pour les soins de maternité et de pédiatrie, a-t-il souligné.

Selon Kodan, la Turquie est classée troisième dans le tourisme médical par l'International Medical Travel Journal (IMTJ). Les États-Unis détiennent la première position, suivis par la Corée du Sud le deuxième. La Thaïlande était la quatrième et l'Allemagne cinquième sur la liste des meilleurs destinations à des fins de tourisme médical.

Ahmet Demircan, ancien ministre de la Santé de la Turquie, avait déclaré que le pays accueillerait deux millions de visiteurs pour le tourisme de santé et drainerait 20 milliards de dollars d'ici 2023.

 

AA



SUR LE MEME SUJET