Analyse/Ibrahim Kalin: “La prière d’Al-Farabi »

Alors qu’Al-Farabi combine les principaux courants de la tradition intellectuelle islamique, sa prière est particulièrement importante non seulement pour les étudiants de philosophie islamique, mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent aux relations ent

Analyse/Ibrahim Kalin: “La prière d’Al-Farabi »

Comment un philosophe prie-t-il Dieu? À un certain niveau, il n'est pas différent de toute autre prière. Essentiellement, chacun d'entre nous, indépendamment de notre profession, formation ou spécialisation recherche la proximité spirituelle à Dieu. Mais à un autre niveau, chaque prière révèle aussi quelque chose sur la personne que nous sommes.

La prière est une affaire sérieuse. Elle exige la pleine présence de la personne qui prie. C'est la manière la plus intime et la plus personnelle de communiquer avec Dieu. C'est la rencontre du fini avec l'infini, le mortel avec l'immortel, le serviteur avec le Seigneur.

Toutes les traditions religieuses ont souligné l'importance de la prière dans la vie spirituelle. La tradition islamique est probablement l'une des plus riches dans la littérature de prière. Cela est naturel étant donné que le Coran et le Prophète nous enseignent comment prier. Les prières les plus belles et les plus profondes reflètent la miséricorde infinie de Dieu et les multiples étapes de l'état humain. Comme l'a dit le Prophète Mohamed, «la prière est l'essence du culte». La prière est généralement composée de trois parties. La première est où l'on loue la puissance absolue de Dieu et la miséricorde infinie. La seconde est l'endroit où l'on définit sa «pauvreté» ultime et sa dépendance envers Dieu. La troisième partie est où l'on demande directement à Dieu ses bénédictions, sa confiance, son amitié et sa protection.

Chaque individu est unique, tout comme sa supplication à Dieu. Il en va de même pour le philosophe qui voit Dieu à la fois comme un être personnel, la cause de toutes les causes et la source de tous les êtres. Certains philosophes ont retranscrit leurs prières sur papier. Chacun reflète le point de vue particulier du philosophe et la manière dont il perçoit Dieu, l'Être Suprême, par rapport au monde de la création. Ce sont des témoignages de leur gratitude pour leur «existence» en premier lieu. La prétention que les philosophes ont transformé le Dieu personnel de la tradition abrahamique en un principe cosmologique selon lequel on ne peut pas prier est donc largement infondée. Les philosophes musulmans ont maintenu un équilibre délicat entre Dieu comme le Seigneur de l'univers et Dieu comme Cause de toutes les causes. Les 99 noms de Dieu par lesquels nous Le prions révèlent Sa majesté et Sa beauté infinies et nous guident dans notre recherche de proximité spirituelle et d'accomplissement. 

Al-Farabi (872-950), l'un des plus grands esprits de tous les temps, nous a laissé une courte prière qui révèle cette perspective particulière. Connu comme le second maître après Aristote, al-Farabi était philosophe, logicien, penseur politique, cosmologiste et musicien. Comme il combine les principaux courants de la tradition intellectuelle islamique, sa prière est particulièrement importante non seulement pour les étudiants de philosophie islamique, mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent aux relations entre la pensée philosophique, la rigueur logique et le raffinement spirituel.

(La prière, appelée «la prière suprême» (Du'a azim), a été éditée et publiée par M. Mahdi à partir d'un manuscrit de la bibliothèque de Suleymaniye à Istanbul dans le livre al-Farabi, Kitab al-millah ve nusus ukhrah , Beyrouth, 1986, p. 89 à 92. Voici une traduction avec un bref commentaire.)

La prière d'Al-Farabi tisse ensemble les principes théologiques et philosophico-cosmologiques de Dieu en tant que Créateur. Dieu est l'Être nécessaire et la Cause de toutes les causes. C'est lui qui accorde l'existence au monde de la création par sa miséricorde infinie, faisant ainsi de l'existence une bénédiction divine. Toute prière doit commencer par la reconnaissance de ce fait fondamental:

«L'Être nécessaire, la Cause des causes, l'Éternel qui ne cesse jamais d'exister! ... Je te demande de me protéger des erreurs et de faire de mon but l'action qui te plaît.

Ô Dieu de l'Orient et de l'Occident! Accorde-moi tous les traits nobles, bénis-moi avec le meilleur des résultats dans mes actes et la réussite de mes intentions et buts. "

Poème:

O Seigneur des sept étoiles qui flottent dans l'univers comme des rivières qui s’écoulent,

Les étoiles qui accomplissent leurs actes avec Sa volonté

dont les bénédictions ont encapsulé toutes les substances ... Je demande la bonté non pas de Saturne, de Mercure ou de Jupiter, mais seulement de Toi.

Ces principes ontologiques et cosmologiques ne restent pas en suspens; ils sont attachés à la place de l'homme dans la grande chaîne de l'être. Après chaque référence à Dieu comme source ultime de toutes choses, al-Farabi propose une prière spécifique et demande la beauté, le pardon et la noblesse:

«O Dieu, habillez-moi des vêtements de la beauté, de la noblesse des prophètes, du bonheur des riches et du contenu spirituel, de la connaissance des sages et de l'humilité de ceux qui Te craignent et Te vénèrent.

Oh mon Dieu! Sauve-moi du monde du malheur et de l'extinction, et fais de moi un frère de la pureté, des fidèles et un habitant des cieux avec les justes et les martyrs ».

Al-Farabi est pleinement conscient du fait qu'il n'y a pas de salut sans la vérité. Il demande donc à Dieu de lui montrer la réalité des choses telles qu'elles sont et de le conduire à la vérité:

«Tu es le Dieu en dehors de qui il n’y a pas d’autre divinité, la cause de toutes choses et la lumière de la terre et du ciel. Ô Celui avec Majesté et Excellence, accorde-moi une émanation de l'Intellect Actif, polis mon âme avec la lumière de la sagesse, donne-moi comme gratitude ce que Tu m'as attribué comme une bénédiction. Montre la vérité comme elle l’est et inspire-moi à la suivre. Montre-moi le mensonge comme il est et interdis-moi d’y croire et de le suivre. Avec l'argile du hyle (la première matière). Tu es la cause primaire!

«O la Cause de toutes choses d'où émanent tous les êtres,

Le Seigneur des cieux stratifiés qui ont placé la terre et les mers en leur centre,

Je cherche Ton pardon et Ton refuge en tant que pécheur,

Pardonne les erreurs de ce pécheur et serviteur distrait, 

Avec Ta grâce, le Seigneur de toutes choses, purifie mon élément (essentiel) de la saleté du monde de la nature et des éléments.

Dieu est infini et abondamment miséricordieux, mais le serviteur, c'est-à-dire Farabi, le philosophe, est faible et a besoin d'une direction divine et d'une protection contre les tentations des désirs bestiaux et des aspirations mondaines:

«O Seigneur des personnes céleste, des éléments sphériques, des esprits célestes!» Ton serviteur a succombé aux désirs humains et à l'amour des désirs du monde humble ... Fait que Ta protection me protège de l'erreur, de Ta peur et Ta vénération me protège de l’extrémisme. Tu as tout enveloppé. 

O Dieu! Sauve-moi de la prison des quatre éléments et prends-moi à ton côté, plus large que tout, et Ta proximité, plus élevée que tout.

O Dieu! Fais de l'autosuffisance que Tu m’as accordée, une raison de couper la relation blâmable entre moi et les entités terrestres et les soucis du monde de la création. Fais de la sagesse une cause pour unir mon âme aux mondes divins et aux esprits célestes.

O Dieu! Réveille mon esprit avec le Noble Esprit, frappe mon intelligence et mes sens avec la sagesse suprême, et fais des Anges mes compagnons plutôt que le monde de la nature.

O Dieu! Donne-moi des conseils, attache ma foi à Ta conscience et à Ta peur, et fais-moi détester l'amour du monde.

O Dieu! Donne-moi de la force contre les désirs passagers, emporte mon âme à la demeure des esprits durables, et fais-en un membre des substances hautes et nobles dans les sublimes paradis. »

Le philosophe loue Dieu dans toute Sa beauté et Sa majesté et exalte Sa miséricorde infinie pour accorder l'existence à tous les êtres, y compris les humains. Tous les êtres louent Dieu, mais les gens ne parviennent pas à comprendre cette prière cosmologique. Elle nécessite des outils épistémologiques supérieurs par lesquels on peut voir et apprécier ce qui ne se révèle pas à première vue. Il demande à voir avec les yeux du cœur:

«Je Te loue, Celui qui précède tous les êtres qui parlent la langue de l’état spirituel: Tu donnes à chaque être sa raison avec sagesse et lui accordes l'existence comme grâce et miséricorde en vue de leur non-existence. Et les essences et accidents méritent Ta grâce et louent les vertus de Tes bénédictions. Et il n'y a rien qu’Il n’exalte pas par Sa louange, mais vous ne comprenez pas l’exaltation (Coran, Israël 44).

O Dieu! Je te loue. Tu es l'Unique, l'Unique et l'Eternel "qui n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus, Et nul n’est égal à Lui (Coran, Ikhlas 3-4)".

La dernière partie de la prière d'Al-Farabi est probablement la plus intense car il prie Dieu de purifier son âme, de le protéger de l'erreur et de le conduire à la vérité. La supplication est aussi simple qu'elle est puissante:

«O Dieu, vous avez emprisonné mon âme dans la prison des quatre éléments et délégué la tâche de la déchirer aux animaux prédateurs remplis de désirs corporels.

O Dieu! Renouvelle-la avec la chasteté, aie pitié de mon âme d'une manière qui T’appartient. Aide-la avec une magnanimité effusive qui émane de Toi de la manière la plus appropriée. Accorde-lui le repentir qui appartient au monde céleste. Hâte-la de revenir à son état noble. Verse sur son obscurité un éclair du soleil de l'Intellect Actif. Sors-la de l'obscurité de l'ignorance à la lumière de la sagesse et à l'éclat de l'intellect. Dieu est le gardien de ceux qui ont la foi et les fait sortir des ténèbres à la lumière (Qur'an, Baqara 257).

Peu importe l'intelligence et le talent d'une personne, il a besoin d'une direction divine pour résister aux tentations de la chair. La raison seule ne suffit pas; Il faut une forte volonté d'intégrité morale et de raffinement spirituel. C'est ainsi qu'al-Farabi termine sa prière suprême:

"O Dieu! Indique à mon âme les vraies formes de l'invisible dans ses rêves et transforme-la de voir des cauchemars à voir la bonté et la véritable allégresse dans ses rêves. Nettoie-la de la saleté qui a frappé ses sens et l'imagination trompeuse. Retire-la de l'obscurité du monde naturel. Place-la dans le monde des âmes nobles descendantes.

Ô Dieu, qui m'a conduit vers le droit chemin, qui m'a suffi, qui m'a abritée!

La louange est à Dieu seul et les bénédictions et la paix sont au prophète Mohamed qui est le dernier prophète. "

 

Amen!



SUR LE MEME SUJET