Erdogan a fait savoir que certains consulats en Turquie, abritent des agents

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a affirmé que certains consulats en Turquie, abritaient des agents

Erdogan a fait savoir que certains consulats en Turquie, abritent des agents

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a affirmé que certains consulats en Turquie, abritaient des agents.

« Certains consulats abritent des agents membres de l’organisation terroriste guléniste FETO. Ce ne sont pas des diplomates, ce sont des agents. Des agents similaires vivent actuellement aux Etats-Unis. Et ces agents ont des relations très étroites avec les membres du congrès. Tout cela est une réalité apparente. De toute façon, le chef de l’organisation terroriste vit en Pennsylvanie » a souligné le président turc Erdogan.

Le chef d’Etat turc Erdogan a fait des déclarations relatives à l’actualité lors de son retour de sa visite de Serbie.

Réitérant que l’ambassadeur américain à Ankara John Bass était le responsable de la crise de visas avec les Etats-Unis, Erdogan a déclaré que certains consulats abritaient des agents.

« Des agents similaires vivent actuellement aux Etats-Unis. Et ces agents ont des relations très étroites avec les membres du congrès. Tout cela est une réalité apparente. De toute façon, le chef de l’organisation terroriste vit en Pennsylvanie » a martelé Erdogan.

Notant que le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait proposé au ministre turc des Affaires étrangères la ‘formation d’une commission’ pour la résolution de la crise, Erdogan a indiqué qu’ils attendaient le texte relatif à cette proposition.

Erdogan a également été interrogé au sujet de l’achat de système de défense antiaérienne russe S-400.

« Il n’y a pas de problème au sujet des S-400. Il n’y aura pas de production conjointe dans le premier paquet. A partir du second paquet, nous allons, si dieu le veut, entamer la production conjointe. Je compte conclure l’affaire des S-400 lors de mon entretien avec monsieur le président de la Russie, Vladimir Poutine. Nous avons également eu des entretiens concernant les S-500 » a conclu le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan.



SUR LE MEME SUJET