• VIDEOS

Le président Erdogan intervient au 135e anniversaire de la fondation de l'université Marmara

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir qu’il est possible de suivre la voie qui mène aux tentatives de coup d’Etat des 17-25 décembre et 15 juillet, à partir des débats sur les centres d’éducation privés

Le président Erdogan intervient au 135e anniversaire de la fondation de l'université Marmara

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir qu’il est possible de suivre la voie qui mène aux tentatives de coup d’Etat des 17-25 décembre et 15 juillet, à partir des débats sur les centres d’éducation privés.

Le président Erdogan s’exprimait au « 135e anniversaire de la création de l’université Marmara ».

« L’organisation terroriste guléniste / structure d’Etat parallèle (FETO/PDY) a volé notre avenir par le mal qu’elle a fait aux enfants de ce peuple. Elle a volé notre avenir et divisé cette nation islamique » a déclaré M. Erdogan.

« Le soutien académique à lutte multidimensionnelle livrée par notre pays, est comme indispensable. Il n’est pas possible qu’un Etat parvienne à ses objectifs uniquement par ses établissements publics, sans une infrastructure solide dans les sciences sociales, les sciences fondamentales, l’ingénierie, les sciences médicales et sans un soutien fort » a continué le président turc.  

« La science est synonyme d’esprit libre. Si vous mettez votre esprit aux ordres de certaines limites, certaines idéologies et certaines thèses, vous aurez alors perdu votre titre de scientifique » a déclaré M. Erdogan.

« Ne pensez pas que je dis qu’il faut que tous les scientifiques doivent penser comme nous, bien sûr que non. Mes paroles visent ceux qui ‘louent’ leurs esprits et leurs sciences aux services de ce genre d’individus. Nous en avons beaucoup souffert. Ce que nous souhaitons est que les scientifiques agissent sur la base de l’objectivité, de l’honnêteté et du respect des diversités, notions qui constituent le fondement de la science », a-t-il ajouté.

« J’attends beaucoup plus de soutien de la part de l’académie durant la nouvelle période et le processus menant au système présidentiel. L’information qui ne servira pas notre pays, notre nation et l’humanité et qui, en particulier, n’est pas parvenue à atteindre cet objectif et à être transmise aux bonnes personnes, est condamnée à rester entre les murs d’une pièce et dans la couverture d’un livre » a conclu le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan.



SUR LE MEME SUJET