"La Turquie n'accepte plus d’être lanternée par les Etats-Unis concernant FETO "

La Turquie a annoncé qu’elle n’acceptait plus d’être lanternée par les Etats-Unis concernant le soi-disant chef de l’organisation terroriste guléniste et structure d’Etat parallèle (FETO/PDY)

"La Turquie n'accepte plus d’être lanternée par les Etats-Unis concernant FETO "

La Turquie a annoncé qu’elle n’acceptait plus d’être lanternée par les Etats-Unis concernant le soi-disant chef de l’organisation terroriste guléniste et structure d’Etat parallèle (FETO/PDY).

« Nous avons souligné, au cours de la réunion tenue entre la Turquie et les Etats-Unis, le 13 juillet, qu’ils ne devaient plus nous lanterner concernant FETO/PDY » a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy.

Il s’est également exprimé concernant l’appel du président américain Donald Trump à libérer le pasteur américain, Craig Brunson, détenu en Turquie.

« Il est question d’un processus juridique, la Turquie est un Etat de droit » a-t-il rappelé.

Le porte-parole a évoqué la présence de l’organisation terroriste et séparatiste PKK/PYD dans la région de Manbij en Syrie.

« Le retrait du PYD de la zone de patrouille à Manbij a été confirmé. La phase de planification et d’application de la feuille de route de Manbij est en cours. L’objectif de la feuille de route de Manbij est de mettre un terme au PYD/YPG » a-t-il relevé.

Hami Aksoy a évoqué, en dernier lieu, les attaques contre la zone de désescalade dans le sud de la Syrie.

« Nous condamnons fermement les attaques du régime de Bachar al-Assad en Syrie. Nous ne voulons absolument pas que le scénario de la Ghouta orientale, du nord de Homs et à présent du sud-ouest de la Syrie se reproduise à Idleb » a-t-il dit.

 



SUR LE MEME SUJET