Les usines militaires d’entretien d’avion

Une étude de Tarkan Zengin, directeur de formation du syndicat turc Harb-Is

Les usines militaires d’entretien d’avion

Les moyens et capacités des usines militaires et chantiers navals en Turquie ont une importance particulière dans la défense du pays. Mais le public ne connait pas suffisamment les capacités et moyens des usines militaires et chantiers navals qui réalisent de grands exploits. Les produits d’industrie de défense qui y sont fabriqués sont parfois considérés comme des produits fabriqués ailleurs. Les usines militaires et les chantiers de construction navale sont les lieux les plus productifs du secteur public. Les employés les plus productifs de l’année sont généralement issus des usines militaires. Les usines militaires et les employés sont comme des héros inconnus dans le développement et la nationalisation de l’industrie de défense. Les usines militaires, les officiers, les sous-officiers, les fonctionnaires et surtout les ouvriers ont de grandes contributions aux opérations de lutte contre le terrorisme que notre pays mène dans le pays et à l’extérieur des territoires.

 

Après la tentative traitresse de coup d’Etat du 15 juillet, les changements dans le système militaire ont entrainé certains changements dans les usines militaires. Les usines militaires ont été regroupées sous le toit de deux directions générales liées au ministère de la Défense nationale, à savoir la Direction générale des usines militaires et la Direction générales des chantiers navals. Il y a des usines militaires importantes et réussies qui opèrent au sein de la Direction générale des usines militaires. Je vais parler au cours de ce programme, de la 1ère Usine d’entretien d’avion d’Eskişehir. Nous continuerons de parler des autres usines dans les programmes suivants.

De l’atelier de réparation d’avion à la 1ère Usine d’entretien d’avions  

Le Commandement du 1er Centre de ravitaillement aérien et entretien d’avion, construit en 1926 comme un atelier de réparation d’avion, a aujourd’hui 92 ans. Des années 1950 jusqu’aux années 1970, l’usine a effectué les activités d’entretien et de réparation des chasseurs d’assaut dans l’inventaire de l’aviation turque, à savoir le F-84, F-86 et F-100. Cette usine militaire a développé ses moyens et capacités militaires en renouvelant le premier moteur de chasseur en 1968. Ses activités d’entretien et de renouvellement d’avion F-4, réalisées au niveau d’une usine d’entretien, ont aussi continué dans les années 1980 avec d’autres chasseurs. En 1992, la révision du premier F-110 a été réalisée dans ce contexte. Les projets de modernisation amorcés en 1997 par le F-4, ont continué dans les années suivantes par d’autres projets. Les travaux lancés en 2006 ont permis de développer la première unité de test de moteur, appelée ATILIM, comportant des équipements et logiciels entièrement turcs. L’usine a été ralliée en 2016 à la Direction générales des usines militaires, opérant au sein du ministère de la Défense nationale et s’appelle depuis, la 1ère Usine d’entretien d’avion.

 

Entretiens au niveau des usines pour 77 chasseurs

Avec son effectif de 2300 employés dont 260 ingénieurs, l’usine assure chaque année, l’entretien d’environ 77 avions de différents types au niveau des usines. En plus de ces travaux, elle réalise la révision de 200 moteurs, la réparation de 6.000 types de pièces desdits avions, de moteurs et d’équipement de soutien au sol, la production de 14.000 types de pièces et la calibration de 4.700 types de pièces. En outre, les modernisations de F-16 PO-III, T-38M Ari et T-38 PC-III qui a commencé récemment, sont des projets très importants. Le Centre de réparation technologique continue aussi ses activités dans le cadre des travaux d’entretien, de gestion technique et d’ingénierie des systèmes d’armes qui sont sous sa responsabilité. L’usine militaire répond aux exigences de gestion technique, de réparation, d’entretien, de test et calibration des équipements et systèmes d’armes qui sont sous sa responsabilité, produit les pièces nécessaires pour ces activités et assure une garantie de qualité afin de soutenir et développer l’efficacité des Forces aériennes sur le plan logistique. Cette usine créée par des ressources publiques, comptent des ateliers extrêmement technologiques, des outils, instruments et personnel qualifié dont la plupart des ouvriers, officiers, sous-officiers et fonctionnaires publics.

Le Centre d’entretien et de réparation d’Europe

En cette période où la concurrence technologique dans le ciel est de plus en plus serrée, la Direction de la 1ère usine d’entretien d’avion poursuit ses activités dans les normes mondiales avec les documents de qualité, d’environnement, de sécurité de travail et de sécurité qu’elle possède.  La vision de l’usine est de « devenir un Centre logistique qui permettra au Commandement des Forces aériennes de devenir la Force aérienne et spatiale la plus puissante de la région ». Avec ses ressources humaines et ses capacités, l’usine n’est pas seulement un centre d’entretien et de réparation des Forces armées turques, mais aussi celui des pays d’Europe grâce aux entretiens de chasseurs JSF et F-135.

L’usine servira, aujourd’hui comme à l’avenir, comme une usine publique au service du secteur de l’aviation, grâce à son personnel qualifié, ses acquis, sa perception de qualité et ses capacités essentielles. Elle va ainsi assurer d’importantes contributions à la nationalisation de notre industrie de défense.  

 



SUR LE MEME SUJET