« La Turquie a donné une bonne leçon à ceux qui ont voulu la mettre en difficulté par le terrorisme»

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie qui n’est pas indifférente aux oppressions, a donné et continue de donner une bonne leçon à ceux qui veulent la mettre en difficulté par le terrorisme.

« La Turquie a donné une bonne leçon à ceux qui ont voulu la mettre en difficulté par le terrorisme»

 

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que la Turquie qui n’est pas indifférente aux oppressions, a donné et continue de donner une bonne leçon à ceux qui veulent la mettre en difficulté par le terrorisme.

M. Erdogan s’est adressé aux citoyens sur la place Kuzeykent à Kastamonu.

Le président turc est revenu sur la lutte contre le terrorisme au cours de son discours et a rappelé la lutte réussie que la Turquie livre depuis quelques années contre l’organisation terroriste et séparatiste PKK, l’organisation terroriste guléniste usurpatrice FETO et l’organisation terroriste de projet Daech.

« Nous avons toujours lutté contre ces groupes terroristes au cours des 17 ans que nous avons passés au pouvoir. Après chaque obstacle que nous avons surmonté, nous en avons eu de nouveaux. Ils n’ont jamais laissé notre pays et notre peuple tranquille. Notre peuple s’est davantage soudé face à leur pression et notre Etat s’est renforcé » a assuré le chef de l’Etat turc.

Il a indiqué que la Turquie avait donné une bonne leçon par les mesures qu’elle a prises contre ceux qui ont voulu la mettre en difficulté par les taux d’intérêt et les cours de devise.

M. Erdogan a annoncé qu’ils continueraient de prendre des mesures dans l’économie.

« Les calculs sur la Turquie sont aujourd’hui les mêmes qu’hier. Car les Turcs sont les mêmes Turcs, tout comme ses ennemis. Le jour où ne ferons du sur place, nous commencerons à reculer » a assuré M. Erdogan.

Il a précisé que la Turquie avait éclairé son avenir en déjouant les pièges.

« C’est pour cette raison qu’ils nous sont hostiles. Ils sont hostiles contre nous car nous avons redressé notre pays et car notre peuple est soudé. Ils nous sont hostiles car nous n’avons pas fermé les yeux sur leur oppression et dénoncé leur injustice. Nous avons renforcé notre économie et avons éclairé notre avenir en déjouant les pièges. C’est pour cela qu’ils sont hostiles envers nous. Nous considérons ces hostilités contre nous comme des documents d’acquittement au regard du peuple et de Dieu » a poursuivi le président turc Recep Tayyip Erdogan.



SUR LE MEME SUJET